©Découvrir - Saint Victor de Malcap

Saint Victor de Malcap

Saint-Victor-de-Malcap, petit village de 700 âmes constitué de trois hameaux, domine un des plus larges bassins qu'arrose la Cèze. Au nord de la commune, les bois résineux et le hameau de Saint-Etienne-de-Sermentin sont des lieux de promenade tandis qu'au sud, la rivière "Cèze" est un lieu propice à la pêche et à la baignade.

Vous traverserez d'abord Malcap, ensemble de mas campés sur les terres agricoles au pied de la colline. Puis vous arriverez à Saint-Victor blotti autour de son château et s'étageant sur les flancs de la colline.

Le Château de Saint-Victor-de-Malcap, cité dans les archives dès 1243, était une maison forte édifiée pour des hommes d'armes pendant la guerre des Albigeois. C'est là que Pierre de Castillon, seigneur des lieux, reçut Louis XIII à l'occasion de la reddition de Saint-Ambroix, place forte protestante.

L'église s'élevait en 1859 sous l'impulsion de l'Abbé Pontet et grâce à la vente des biens communaux, de dons et de souscriptions. L'Abbé voulait une église de grandes dimensions et d'une parfaite beauté artistique.
Les Abbés successifs firent ajouter les peintures, la chaire finement sculptée, la croix sur la place publique, le clocher et les cloches, les peintures et les mosaïques de l'autel (un des plus beaux de la région).
L'église a été restaurée et ses cloches ont repris du service en 1999.


En continuant sur Saint-Etienne-de-Sermentin, petit hameau niché sur le plateau, vous apercevrez sur la gauche, les ruines d'un château datant du 13ème siècle et dans la rue principale un four à pain bien conservé.
De ces hauteurs, on jouit d'un vaste horizon, d'une multitude de paysages : la vallée de la Cèze et Saint-Ambroix, les vallées cultivées en toile de fond, au nord les contreforts des Cévennes, au sud le Mont Bouquet...

Eglise © Odile Pagès